TriArtis est une maison d’édition littéraire, ouverte à toutes les idées intempestives et créations originales, privilégiant la correspondance, le théâtre et les formes brèves. En savoir +

logo des éditions TriArtis

menufacebookloupe

Recherche sur le site

affiche de l'événement

Spectacle

“L’Autre Galilée”

Du mercredi 14 octobre 2015 au samedi 28 novembre 2015 à 19h

Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris

 Infos pratiques  Présentation  Le livre Les extraits  L'artiste  La presse

Lucernaire
53 rue Notre Dame des Champs - 75006 Paris

Réservation : 01 45 44 57 34

à 19h

Du clair-obscur de “Moi, Caravage” au combat contre l’obscurantisme de “L’Autre Galilée”

de et avec Cesare Capitani
mise en scène de Thierry Surace
musique Antonio Catalfamo
lumière Dorothée Lebrun
costume Vjollce Bega
accessoires Ségolène Denis
avec l’aimable participation de Claire Chazal.

Rencontre avec l’équipe artistique le vendredi 16 octobre à l’issue de la représentation.

“L’Autre Galilée” est le portrait inattendu et surprenant du grand savant italien Galileo Galilei. Vous allez découvrir un homme drôle et passionnant, malin et subversif qui toute sa vie s’est battu pour la liberté de pensée. Un Galilée inédit et moderne qui a émis des affirmations bien plus dérangeantes et violentes que la célènbre phrase “Et pourtant elle tourne". Un homme qui, à travers le temps, nous lance un message de tolérance d’une actualité brûlante.

“La Bible doit nous apprendre comment on va au Ciel et non comment va le Ciel” Galileo Galilei

Moi, Galilée, âgé de soixante-dix ans, j’abjure ! Agenouillé devant vous, les mains sur la Bible, j’abjure que le Soleil est immobile au centre de l’Univers. J’abjure que la Terre tourne autour du Soleil...
J’abjure, j’exècre et je maudis, d’un cœur sincère et d’une foi non feinte, mes erreurs..., mon hérésie.
Mais je suis vivant. Oui, j’ai abjuré, cependant je n’ai pas capitulé ! Je continue à travailler, à réfléchir. J’écris même un traité de physique pure que j’arrive à transmettre sous le manteau à l’étranger… Toute ma vie, j’ai étudié, observé, essayé de repousser plus loin les limites de la raison.
Je crois en Dieu, mais je ne suis pas un homme d’Église comme Copernic, ni un théologien comme Kepler. Je crois en l’homme : cela veut dire que je crois en la raison humaine. Je suis un homme de science qui sépare la raison de la religion, la croyance de la connaissance. Je suis quelqu’un pour qui la liberté de croire ne doit pas empêcher la liberté de savoir. Mon abjuration ? Ma réhabilitation ? Il m’aura fallu attendre trois cent cinquante-neuf ans quatre mois et neuf jours pour que la sainte Eglise catholique reconnaisse que « la Bible doit nous apprendre comment on va au Ciel et non comment va le Ciel. »

Cesare Capitani

Cesare Capitani

Né à Milan (Italie), Cesare Capitani est diplômé de l’École du Piccolo Teatro, créée par Giorgio Strheler. En 1998, il écrit Rhapsodie, pièce théâtrale primée au concours Vallecorsi de Pistoia ainsi que plusieurs nouvelles, dont certaines seront primées à différents concours littéraires italiens. La même année, il vient à Paris et décide de s’y installer.

Comédien, il joue Penthésilée de H. Von Kleist, Hamlet et Roméo et Juliette de W. Shakespeare, La Fausse Suivante de Marivaux, Quai Ouest de B. M. Koltès, Le Fascinant Anton Pavlovic de G. Prosperi, Plaza Suite de N. Simon. Il met en scène La Traversée de la Nuit de G. de Gaulle-Anthonioz et Pinocchio qu’il adapte du conte de Carlo Collodi. Il est l’auteur et l’interprète principal de Moi, Caravage, inspiré du roman La Course à l’Abîme de Dominique Fernandez.

www.cesarecapitani.net

Cesare Capitani

Cesare Capitani

Né à Milan (Italie), Cesare Capitani est diplômé de l’École du Piccolo Teatro, créée par Giorgio Strheler. En 1998, il écrit Rhapsodie, pièce théâtrale primée au concours Vallecorsi de Pistoia ainsi que plusieurs nouvelles, dont certaines seront primées à différents concours littéraires italiens. La même année, il vient à Paris et décide de s’y installer.

Comédien, il joue Penthésilée de H. Von Kleist, Hamlet et Roméo et Juliette de W. Shakespeare, La Fausse Suivante de Marivaux, Quai Ouest de B. M. Koltès, Le Fascinant Anton Pavlovic de G. Prosperi, Plaza Suite de N. Simon. Il met en scène La Traversée de la Nuit de G. de Gaulle-Anthonioz et Pinocchio qu’il adapte du conte de Carlo Collodi. Il est l’auteur et l’interprète principal de Moi, Caravage, inspiré du roman La Course à l’Abîme de Dominique Fernandez.

www.cesarecapitani.net

L'Autre Galilée

Le 31 octobre 2015 par Gilbert Jouin

Article sur Critikator

[...]Une fois encore Cesare Capitani m’a emmené au ciel. Au propre comme au figuré car comment ne pas s’envoler dans le cosmos lorsqu’on a le plaisir et le privilège de partager un peu plus d’une heure avec un passionné comme Galilée…
Déjà, quand il avait dépeint la vie ô combien tumultueuse du peintre Caravage, il m’avait enthousiasmé et ému par sa totale implication. Il récidive cette fois mais dans un registre diamétralement différent. Ici, il n’est plus question de folie, de débauche et d’excès en tout genre, nous sommes dans une rigueur toute mathématicienne. Et ce portrait va encore plus loin car il dénonce aussi les dysfonctionnements spirituels d’une époque…[...]

Voir l'article en ligne

« L’AUTRE GALILEE » de Cesare Capitani, mise en scène de Thierry Surace, au Lucernaire

Le 15 octobre 2015 par Richard Magaldi-Trichet

Article sur www.theatreactu.com

JE SUIS GALILEE…
Au cinéma on appellerait ça un « biopic ». Qui est l’auteur de la célèbre phrase « Et pourtant elle tourne… » ? Voici donc l’histoire de cet autre Galilée, dont la trajectoire humaine trouve aujourd’hui de bien étonnantes résonances.

Dans une lumière douce et intime dessinée par Dorothée Lebrun, les quelques éléments scéniques choisis par Ségolène Denis (une tenture, un chandelier, un panier de pommes, quelques feuilles manuscrites…) nous transportent aussitôt dans un autre temps, un autre espace. Cesare Capitani, après un très remarqué Caravage, campe ici un Galilée auquel on adhère dès la première apparition : habillé d’une sobre tunique imaginée par Vjollce Bega, il déroule son texte avec conviction et assurance, à peine rythmé par une pointe d’accent italien qui nous le rend définitivement crédible.[...]

Voir l'article en ligne

L'Autre Galilée Théâtre Le Lucernaire (Paris)

Octobre 2015

Article sur www.froggydelight.com

[...]Comédien émérite, passionné et subtil à la présence charismatique, Cesare Capitani réussit une exceptionnelle et fascinante prestation qui emporte le public à la rencontre d'un homme en résistance.

Voir l'article en ligne