TriArtis est une maison d’édition littéraire, ouverte à toutes les idées intempestives et créations originales, privilégiant la correspondance, le théâtre et les formes brèves. En savoir +

logo des éditions TriArtis

menufacebookloupe

Recherche sur le site

couverture du livre : Voltaire  Je me suis fait libre

Voltaire Je me suis fait libre

Virginie Berling

Collection Scènes Intempestives

ISBN : 978-2-916724-74-4

livre papier10€

Fulminations et plaintes pendant 50 ans d'exil.

 Le livre  L'auteur  Du même auteur  La presse  Les événements  Les photos

Le livre

Un combat contre l'infâme entre virulence et rire, entre "l'embastillé" et le triomphateur parisien.

Des décennies de lettres aux Grands d'Europe, aux amis aux ennemis et aux philosophes sur ce petit tas de boue qu'est le monde. Ces philosophes qui écrivent sur la liberté, tandis que moi "Je me suis fait libre".

Virginie Berling

Virginie Berling

Comment passe-t-on de la finance d’entreprise aux lettres ?

En n’ayant jamais quitté les textes, en ayant passé des concours, en se nourrissant de mots et de tout ce qui suscite la curiosité ou l’émotion, en ayant déménagé de-ci de-là, en s’attelant à l’écriture. En travaillant. Et en se délectant de son plaisir.

Virginie Berling collabore pour la deuxième année consécutive au Festival de la Correspondance de Grignan. Elle a adapté pour la scène une dizaine de correspondances autour des thèmes de la jeunesse (édition 2015) et de l’exil (édition 2016).

photo liée au livre

photo liée au livre

IINTER CDI

Novembre / décembre 2016

BERLING, Virginie
Voltaire : « Je me suis fait libre », lettres d’un exilé (1736-1778).

L’auteur du Traité sur la tolérance, embastillé pour ses écrits, s’exile pendant 50 ans en Angleterre, en Prusse, en province. Il vit à Ferney, à la frontière franco-genevoise, avec sa « chère enfant », son amour, Mme Denis. Il écrit à son protecteur le comte d’Argental, à ses admiratrices, aux Encyclopédistes, à Frédéric II et Catherine II. À propos des Lettres philosophiques : « je crois que la manière plaisante dont certaines choses y sont tournées aura fait penser que l’auteur est un très mauvais chrétien ». « Qu’on me critique, mais qu’on me lise ». Il préférerait la mort à l’absence de liberté. On retrouve la verve de Voltaire : « Quand on étranglerait deux ou trois jésuites, avec les boyaux de deux ou trois jansénistes, le monde s’en trouverait-il plus mal ? » Il explicite l’affaire Calas (p. 27) et celle du chevalier de La Barre (p. 30) et prône la tolérance : « écraser toutes les têtes de l’hydre du fanatisme ». Les lettres choisies brossent un portrait varié, intime et public de Voltaire, aux travers des événements de l’époque. Il reste le chantre, à fleuret-moucheté, de la liberté et de la tolérance avec son esprit vif et incisif.

O. B.

La langue de Voltaire

Le 25 juillet 2016

Article sur LE PAVILLON DE LA LITTERATURE

Extraites du lumineux livret publié par les éditions Triartis, d'une correspondance d'exil et de .liberté voltairienne , adaptée par Viriginie Berling, quelques considérations sur l'usage de notre langue., à l'intention du comte d'Argental, "Mon cher ange". Ecrite depuis Ferney, la lettre est datée du 18 mai 1774.[...]

Voir l'article en ligne

Le Festival de la correspondance de Grignan. En guise de bilan

Le 20 juillet 2016

Article sur LE PAVILLON DE LA LITTERATURE

[...]Nous avons rencontré Virginie Berling qui signait l'adaptation libre, tonique de cette correspondance, ainsi que celles de Voltaire (magistralement incarné par Jean-Paul Tribout) "Je me suis fait libre", Cinquante ans d'exil (livret publié auprès des Editions Triartis, juillet 2016 - billet sur le blog en date du 7 juillet), de Victor Hugo, L'âme des aigles, lettres d'exil (1851-1871), Ed. Triartis, juillet 2016, de Louise Michel à Victor Hugo, Nous reviendrons, foule sans nombre : Lettres de la prison et du bagne (1871-1879), Editions Triartis, juillet 2016. Nous reviendrons, nous aussi dès les jours prochains, sur ces précieuses publications.[...]

Voir l'article en ligne

affiche de l'événement

Lecture

Festival de la correspondance de Grignan : Voltaire,  « je me suis fait libre »

Le jeudi 07 juillet 2016

Château de Grignan

Sur réservation au bureau du festival

En savoir +