TriArtis est une maison d’édition littéraire, ouverte à toutes les idées intempestives et créations originales, privilégiant la correspondance, le théâtre et les formes brèves. En savoir +

logo des éditions TriArtis

menu facebook youtube instagram twitter loupe

Recherche sur le site

couverture du livre : La Tentation de saint Antoine en V. O.

La Tentation de saint Antoine en V. O.

Bernard Lallement

Collection Échappées Brèves

ISBN : 978-2-490198-24-5

livre papier10€

Journal d'une révélation fulgurante de la possible perte de conscience : Il s’agit pour l’auteur d’un cycle de vie qui ouvre sur l’inconnu…

 Le livre  L'auteur  Du même auteur

Le livre

Ce que je veux exprimer dans cette expression est une forme de cauchemar particulièrement abominable de désir défiguré. Avec des personnages déchiquetés, réduits à des fragments organiques. Dire « comme sur la scène d’un Grand Guignol » serait réducteur. Lorsque Manet a peint son Olympia, il avait un modèle, vivant. En choisissant l’expression « La Tentation de saint Antoine en V. O. », j’évoque l’atrocité d’un modèle vivant, d’un référent, des personnages et des entités peintes par Bosch ou Breughel, au milieu desquels je me retrouverais capturé dans des scènes insoutenables.

Bernard Lallement

Bernard Lallement

1952 - 16 novembre : Naissance à Malakoff (92).

1952 - Novembre : Première nuit sur le Plateau de Châtillon (92), dans un endroit désert, à proximité du cimetière de Clamart et d’un bastringue, à moins de 500 mètres du Centre Atomique. Sol familial déglingué.

1958 - 14 juillet : Premier des trois « bals du 14 Juillet dans l’atelier de l’entreprise familiale. »

1964 - 7 mai : Premier appareil photographique, offert pour ma communion. Début d’une série de photographies : « Mes photos du passé (1964-1971) »

1969 - Juillet : Création d’une grande peinture de 4 m2 : « Mon Grand 4 m2 »

1969 - Vers novembre : Ecriture de mon premier texte littéraire : « L’officier et la grille. »

1980 - Juin : Obtention du diplôme de l’ENSAD, dans la spécialisation : « Cinéma d’animation / Vidéo ». Mémoire de fin d’études intitulé Les Pierres et leur poétique.

1981 - Août : « La nuit de Dieppe » - Au milieu d’un désastre familial et « d’activité salariée », prise de conscience de la nécessité de me défendre, de défendre ma création. Désir de réaliser une synthèse de « tout ce que j’avais créé jusqu’à présent. »

1982/1986 : Ecriture du recueil : Vergetures (Journal à quatre étages / 1980-1982).

1984/1985 : Ecriture du recueil : Dans la Selve obscure.

1988 : « Redécouverte » de la photographie. Début d’un travail sur le rugby. Publications dans la presse et dans l’édition.

1995/1996 : Atteint d’un lymphome, je suis traité à l’Institut Gustave Roussy, à Villejuif. Rémission complète.

2000 - Juin : Création du concept du « Sol double ». Début de la création d’une série de 25 assemblages, réalisés par couples d’images à partir de ma série de photos « du vertige » (1992) et de ma série de photos « du passé » (1964/1971), ceci à partir du souvenir musical remémoré de 25 morceaux interprétés par la fanfare des Beaux-Arts, dont mon père passait les disques lors des « bals du 14 Juillet dans l’atelier. » Cette œuvre plastique, intitulée : Le Sol double, sera exposée pour la première fois à la galerie des T.U.R., à Reims en octobre/novembre 2000.

2001 - Novembre : Début de la réalisation du Catalogue du Sol double, qui traitera toutes les idées qui me sont venues à l’esprit en considérant chacun de mes 25 assemblages du Sol double. Ce travail de synthèse important, réalisé entre 2001 et 2009, mènera à la réalisation d’un projet de livre illustré de plus de 1200 pages. Les 25 chapitres qui le constituent, s’ils ne sont qu’une compilation d’images déjà existantes, constituent en fait une réelle création littéraire.

2005 - Mai : Exposition Le Sol double à la médiathèque de l’Agora, à Evry (91). Lecture du chapitre 6 du Catalogue du Sol double.

2006 : Ecriture du recueil : Ludovic Pan-Pan (Œuvres récentes. Galerie X. Honfleur.)

2010 - Décembre : A partir de la fin de la réalisation de ma synthèse du Sol double, mon unique moyen d’expression artistique va devenir l’écriture. 16 recueils seront écrits à partir de cette date jusqu’à aujourd’hui.

2011/2014 : Ecriture du recueil : Fantômes pour deux.

2013 : Ecriture du recueil : Narrations (publication en 2014 par les éditions TriArtis et réédition par le même éditeur, dans Suzette et le plésiosaure en 2020.)

2014 : Ecriture du recueil : En repoussant le point final.

2014/2016 : Ecriture du recueil : Potoma et Zaargi, ou le livre des transformations.

2015 : Ecriture du recueil : Paris au ciel et au bord de la mer (publication en 2016 par les éditions Hypallage.)

2015/2016 : Travail de recherche historique sur « Le Plateau de Châtillon » avec M. David Descatoire, responsable des archives de Fontenay-aux-Roses. Projet commun de réalisation d’un « Dictionnaire du Plateau de Châtillon ».

2016 - Janvier : Publication dans la revue Europe (N° 1041-1042) de textes extraits de En repoussant le point final.

2016/2017 : Ecriture du recueil : Le mythe du « Plateau de Châtillon ».

2016 : Ecriture du recueil : Derrière le monde (Editions TriArtis, 2020, in Suzette et le plésiosaure.)

2016 : Ecriture du recueil : Quelque part (Editions TriArtis, 2020, in Suzette et le plésiosaure.)

2016 : Ecriture du recueil : La Punition de l’écrivain (Editions TriArtis, 2020, in Suzette et le plésiosaure.)

2017 : Début de ma participation à un groupe de lecture à voix haute, intervenant dans les maisons de retraite de Dreux, dans le cadre des activités du Cercle Laïc de cette ville.

2017 : Ecriture du recueil : Tout, sauf l’homme (Editions TriArtis, 2020, in Suzette et le plésiosaure.)

2018 : Ecriture du recueil : Villa Manon.

2018 - Mai : Publication dans la revue Europe (N° 1069) de textes extraits de Quelque part.

2019 - Avril à juin : Tentative de création d’un groupe de lecture à voix haute pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (« Lire aux marges »).

2019 : Ecriture du recueil : Les fuites du Niagara.

2019 : Ecriture du recueil : Gros Léon et le sol.

2019 : Ecriture du recueil : Corpus Imago Terrae.

2019 : Ecriture du recueil : Le sol de la nuit.

2020 - 10 mars au 8 mai 2020 : Ecriture du recueil : Cette petite maison au pied d’un barrage. Le feu.

2020 - Mai : Début d’une série d’enregistrements vidéo de lectures de mes propres textes. Mises en ligne sur YouTube, dans ma chaîne et dans celle des éditions TriArtis.

Bibliographie de Bernard Lallement

A) Recueils écrits entre 1980 et 2009

- Vergetures (Journal à quatre étages) (1980/1986).

- Dans la selve obscure (1984/1985).

- Décrire des lieux (1986).

- Le Catalogue du Sol double (2001/2009).

- Ludovic Pan-Pan (Œuvres récentes.) Galerie X. Honfleur (2006).

B) Recueils écrits depuis 2011

- Fantômes pour deux (2011/2014).

- Narrations (2013). (Editions Triartis, 2014 ; réédition dans Suzette et le plésiosaure, mai 2020.)

- En repoussant le point final (2014).

- Potoma et Zaargi, ou le livre des transformations (2014/2016).

- Paris au ciel et au bord de la mer (2015). (Editions Hypallage, 2016.)

- Derrière le monde (2016). (Editions Triartis, dans Suzette et le plésiosaure, mai 2020.)

- Quelque part (2016). (Editions Triartis, dans Suzette et le plésiosaure, mai 2020.)

- La Punition de l’écrivain (2017).(Editions Triartis, dans Suzette et le plésiosaure, mai 2020.)

- Tout, sauf l’homme (2017). (Editions Triartis, dans Suzette et le plésiosaure, mai 2020.)

- Le mythe du « Plateau de Châtillon » (2016/2017).

- Villa Manon (2018/2019).

- Les fuites du Niagara (2019).

- Gros Léon et le sol (2019).

- Corpus Imago Terrae (2019).

- Le sol de la nuit (2019/2020).

- Cette petite maison au pied d’un barrage. Le feu. (2020).

 
La revue Europe a publié des extraits de En repoussant le point final en janvier/février 2016 (N° 1041-1042) et de Quelque part en mai 2018 (N° 1069).

 
L’ensemble de la création littéraire de Bernard Louis Lallement est présenté sur son site : bernardlallementecrivain.net